IsoPro… Ca gaz !

Qui ne s’est jamais posé la question de savoir combien de gaz prendre avec soi durant un trek ? Ma copine ou ceux qui ne portent pas.

Plus sérieusement, c’est en préparant mon tour des Dents du midi en autonomie que je me suis demandé combien de gaz je devrais prendre pour me faire les repas lyophilisés et mon café matinal durant 3 jours.

J’ai prévu ce petit tour début août et je pourrai ainsi contrôler ou améliorer mon tableau.

Le Hic, c’est que les temps de combustion et les quantités de gaz sont tellement variable en fonction des paramètres météorologiques qu’il est vraiment compliqué de faire des prévisions correctes. D’ailleurs, voici une liste des perturbateurs naturels:

  • l’altitude
  • le vent
  • la température de l’air
  • la température de l’eau
  • la pression atmosphérique
  • la quantité de gaz dans la bouteille
  • la durée totale de cuisine

L’altitude influe sur la quantité d’oxygène dispo pour la combustion
La température influe légèrement sur la déperdition de chaleur
La pression sur le temps d’ébullition (CF la marmite à pression de votre grand-maman)
La quantité de gaz dispo sur le débit de sortie
La durée totale de cuisine influence le temps nécessaire pour porter à ébullition. Si le réchaud ou casserole est déjà chaud.

 

J’ai donc décidé de faire un tableau Excel avec les valeurs données par MSR de leurs test labo au niveau de la mer avec une eau à 21°C afin de comparer les performances des différents réchauds à gaz MSR ainsi qu’une partie permettant de connaitre le pourcentage de remplissage des bouteilles entamées…

Si toi qui lis cet article tu aimes aussi tester le matos, redonne moi des news de ton test par mail à magasin@follomi.ch

Il faut noter les choses suivantes:

  • poids de la bouteille avant combustion
  • poids de la bouteille après combustion
  • marque et modèle du réchaud (de préférence MSR mais je reste open)
  • lieu
  • altitude
  • température de l’air
  • température de l’eau
  • quantité de liquide porté à ébullition
  • (pression atmosphérique)

Donc tout ça pour dire que c’est pas simple de faire un test en nature mais si tu as une montre et une sonde pour la cuisine c’est possible.

En ayant différents retours je pourrai éventuellement définir un pourcentage de gaz à prendre en plus.

Je ferai un autre tableau ou une autre page sur ce document afin de comparer les performances des réchauds à essence.

En espérant que cet article t’ait plus, je te souhaite un bon été, de longs trekking et te laisse avec le lien du document

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1HYUf0NlhUtJuZCvEEI5rFqcGyEueBovSnZviyWO2lRo/edit?usp=sharing

Article rédigé par Pascal

Posts récents